Bio-bibliographie U - V

U

UEBE Auguste (R.P. Auguste, d.)

UEBE, Auguste (Père Auguste). (1970). – Prêtre diocésain. Né le 7 décembre 1970 à Rikitea (Gambiers). Ordonné en 1999.

Bibliographie. –

URIEN François (R.P. Evremond, s.s.c.c.)

URIEN, François (le Père Evremond) (1926-1992). - Religieux des Sacrés-Cœurs. Né le 16 juillet 1926. Profès le 8 septembre 1942. Prêtre le 2 juillet 1950. Après avoir occupé plusieurs postes, fait un remplacement dans les Tuamotu de l'Est. Passe ensuite aux îles Sous-le-Vent où il reste jusqu'en 1972, est alors nommé à Arue. Décéde le 4 janvier 1992 à Sarzeau.

Bibliographie. –

URVOY Théophane (Fr Théophane, f.i.c.)

URVOY, Théophane (Frère Théophane) (1923). - Religieux des Frères de l'Instruction Chrétienne de Ploërmel. Né en 1923. Arrive à Tahiti en 1962.

Bibliographie. –

V

VAHINETUA Yvette (Sr Yvette, f.j.s.)

VAHINETUA Yvette (Sœur Yvette) (1963). - Sœur de la Congrégation des Filles de Jésus Sauveur. Née en 1963. Prononce ses vœux en 1989.

Bibliographie. –

VAIKAU Marie Claire (Sr Marie Claire, o.s.c.)

VAIKAU, Marie Claire (Sœur Marie Claire). (1979). – Religieuse de l’Ordre de Saint Claire. Entre au monastère en 2004. Pronoce ses vœux temporaires en 2009.

Bibliographie. –

VAIKUAMOHO Pipiena (Sr Pipiena, o.s.c.)

VAIKUAMOHO, Pipiena (Sœur Pipiena). (1970). – Religieuse de l’Ordre de Saint Claire. Entre au monastère en 2006. Prononce ses vœux temporaires en 2011, et ses vœux perpétuels le 10 janvier 2015 au monastère Sainte Claire d’Outumaoro (Punaauia).

Bibliographie. –

VAKI Benoît (Diacre Benoît, d.)

VAKI, Benoît (Diacre Benoît). (1936). – Diacre diocésain. Ordonné diacre le 1er août 1986 à Papeete. Nommé à la paroisse du Sacré Cœur d’Arue.

Descendance. –

Bibliographie. –

VALLONS Guillaume (R.P. Victor, s.s.c.c.)

VALLONS, Guillaume (Père Victor). (1911-1986). - Religieux picpucien. Né à Lubbeek (Belgique) le 26 janvier 1911. Profès en 1931. Prêtre en 1936. S'embarque le 30 décembre 1940, à Gênes, pour Tahiti où il arrive le 16 mars 1941. Missionnaire à Takoto et à Nukutavake où il est chargé du secteur des Tuamotu-Est. Il s'y trouve encore trente ans plus tard, ayant maintes fois parcouru les atolls difficiles d'accès pour visiter ses ouailles, une population contrainte à des conditions de vie ingrates qu'il convient d'améliorer. Il en a été le défenseur assidu, auprès des Pouvoirs publics. Organisateur-né, il a été le conseiller technique de maints groupes, dirigeant les travaux, construisant des citernes. Dans les années soixante du siècle, il suggère au gouvernement la plantation en cocotiers d'îles désertes. Le concours de l'Assemblée Territoriale lui permettra de créer des Sociétés agricoles, qui ont pour but de planter en cocotiers des îles peu ou pas habitées. La tâche fut difficile sur les terres non domaniales, de rechercher les ayant droit, de les persuader de leurs intérêts, d'exécuter des plans, de débrousser, de planter... On parle de 25 000 cocotiers soit près de 2 000 hectares ainsi plantés dont les semences ont été transportées à bord des goélettes, particulièrement à Tematagi, Fangataufa, Marurei-Vavao, Maria. Le Père Vallons a même accru le vocabulaire des Tuamotu : « imbécile » s'y dit maintenant, à la flamande, « tomenika », Pour récompenser ses efforts, le P. Victor recevait, en 1960, le Mérite agricole, et, quelques années plus tard, la Légion d'honneur. Décède le 18 décembre 1986 à Genk en Belgique.

Bibliographie. – Semeur tahitien n°6 du 21 mars 2010, p.12 ;

VANDOORNE Georges (R.P. Joseph, s.s.c.c.)

VANDOORNE, Georges (Père Joseph). (1909-1961). - Religieux picpucien. Né à Gullegem (Belgique), le 19 novembre 1909. Profès le 15 septembre 1921. Prêtre le 25 juillet 1934. D'abord professeur dans une école de sa congrégation, puis prédicateur, il reçoit son obédience pour la mission de Tahiti où il arrive le 13 janvier 1947. Il prend en charge les districts de Haapape, Orofara et Papenoo. Rentre en congé en France en 1953-1954. À son retour, reprend les mêmes paroisses et dirige les constructions successives de l'église de Papenoo et de la chapelle de Arue. En 1958, est nommé à Raiatea où il s'occupe de la jeunesse et fonde une troupe scoute. Y meurt le 10 avril 1961…: Est enterré à Papeete au cimetière de la mission.

Bibliographie. – Voir sur lu: Le Semeur tahitien n°7, 1961;

VAN KALVEEN Romuald (R.P. Antoine, s.s.c.c.)

VAN KALVEEN, Romuald (Père Antoine) (1887-1967). Religieux picpucien. Né à Amersfoort (Hollande), le 15 octobre 1887. Arrive à Tahiti le 25 octobre 1915. Quitte le vicariat le 17 novembre 1922. Décède le 1er décembre 1967 à Nuland (Pays Bas).

Bibliographie. –

VELGHE Joseph (R.P. Jean Berchmans, s.s.c.c.)

VELGHE, Joseph (Père Jean Berchmans). (1857-1939). - Religieux picpucien. Né à Courtrai (Belgique), le 14 juillet 1857. Noviciat à Louvain où il fait profession le 10 mai 1885. Ordonné prêtre le 29 juin 1888. Part la même année pour les Marquises où il sera une dizaine d'années missionnaire à Hatiheu. Enthousiaste, d'un caractère vif et enjoué, il plaisait aux indigènes, encore impressionnés par ses talents artistiques. Il peint à fresque les églises, dirige les chœurs, monte une fanfare, joue la pantomime. Passe six mois à Tahiti, puis est affecté à Hawaii en 1899. Fatigué il revient en Belgique en 1903. Meurt seulement le 20 janvier 1939 à Lierre (Belgique).

Bibliographie. – On trouvera des lettres de lui, concernant les îles Marquises, dans l’Œuvre du Père Damien, 1895 ; Les Missions catholiques, 1891. – Une note d elui dans les Annales des Sacrés Cœurs, 1939, p.61-62. Voir une bibliographie complète de sa correspondance dans : Streit, Bibliotheca Missionum, t.21, p.332-333. Un écrivain américain, Alfred Frankenstein, a consacré au Père J. Velghe, artiste, un ouvrage intitulé : Angels over the altar. Honolulu, 1961. On y trouvera de nombreuses reproductions en couleur de ses œuvres et une photo du Père.

VERDIER Maxime (Mgr Marie joseph, s.s.c.c.)

VERDIER, Mgr Maxime (le Père Marie Joseph). 1835-1922. - Second vicaire apostolique de Tahiti. Né à Châteauneuf (Lozère), le 23 mars 1835. Entre, déjà prêtre, au noviciat des Pères de Picpus chez lesquels il fait profession le 21 décembre 1872. Économe au grand séminaire de Versailles. Reçoit son obédience pour le Chili en janvier 1874. À Quito (Equateur) en juillet de la même année, comme supérieur de la Résidence. Le 9 juillet 1882, il est nommé évêque in partibus de Mégare et envoyé à Tahiti comme coadjuteur de Mgr Jaussen*, alors vicaire apostolique. Sacré à Quito le 13 mai 1883. Peu de mois après son arrivée à Papeete, il prenait la direction des affaires. C'était un homme de commandement qui avait « l'obstination du bien et de la vérité ». Il dirigera avec autorité le vicariat qu'il visitera plusieurs fois dans ses plus lointains archipels, préoccupé surtout de placer des missionnaires catholiques dans les îles qui n'en possédaient pas encore. Le terrible cyclone de 1906 lui détruira 19 églises, 14 presbytères et 6 écoles, et lui enlèvera un excellent missionnaire : le Père Vincent de Paul Terlyn*. Il s'en ira chercher du secours aux États-Unis, mais arrivera à San Francisco au lendemain de l'incendie de la ville. Il avait obtenu un coadjuteur, le 15 mai 1905, en la personne du Père Hermel*, alors curé de Papeete. Il le sacra le 27 août de la même année. Démissionnaire le 26 février 1908, il meurt à Papeete le 17 janvier 1922, après avoir passé dans le recueillement et la prière les dernières années de son existence. Mgr Hermel lui consacra sa lettre pastorale du carême louant l'homme « méthodique, sévère pour lui-même, passionné pour l'accomplissement de son devoir ». Il repose au cimetière de la mission, à Papeete. Sa tombe porte l'épitaphe suivante :

VIRTUTIBUS ET MERITIS CUMULATU,

PROPE NONAGENARIUS

OBDORMIVIT IN DOMINO

MARIA-jOSEPH VERDIER

EPISCOPUS MEGARENSIS

VICARIUS APOSTOLICUS TAHITIENSIS

DIE 17 jANUARII

ANNO SALUTIS 1922

Bibliographie. – On trouve des lettres de Mgr Verdier dans les Annales des Sacrés Cœurs, de 1894 à 1900 et en 1906 (cyclone). Les Annales de la propagation de la Foi, 1901. Les Missions Catholiques, 1893, 1906. Streit, Bibliotheca Missionum, t.21, p.297-298. - Son éloge funèbre par Mgr Hermel, d'ailleurs plus éloquent qu'historique, fut publié dans les Annales des Sacrés Cœurs, 1923, p.71-75. On lui doit la publication de plusieurs rééditions du catéchisme tahitien ; la réédition du Nouveau Testament (1889). Un livre de prières (1892) et surtout la mise sur pied du grand catéchisme illustré : Haapiiraa Katorika no te vikarioroa i Tahiti (Braine-le Comte, 1907, 711p.).

Semeur tahitien n°20 du 22 novembre 2009 p.10 ;

VERDOT Bernard (Sr Bernard, s.j.c.)

VERDOT, Bernard (Sœur Bernard). (1925). Religieuse de la congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Née en 1925. Arrive à Tahiti en 1947. Quitte Tahiti en 1954.

Bibliographie. –

VERMEIRE Olivier (R.P. Florentin, s.s.c.c.)

VERMEIRE, Olivier (Père Florentin) (1924-1989). - Religieux des Sacrés-Cœurs. Né en 1924. Arrive à Tahiti en 1956. Quitte Tahiti en 1973. Décède le 8 décembre 1989 à Poperinge (Belgique).

Bibliographie. –

VERNIER Simone (Sr Simone, o.s.c.)

VERNIER, Simone (Sœur Simone). (1955). – Religieuse de l’Ordre de Saint Claire. Elle est la première postulante des Sœurs Clarisses. Elle entre au monastère en 1982 et prononce ses vœux temporaires en 1990. Elle quittera l’Ordre en 1993.

Bibliographie. –

VERRIER Paul (Sr Paul, s.j.c.)

VERRIER, Paul (Sœur Paul). (1895-1974). Religieuse de la congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Née en 1895. Arrive à Tahiti en 1923. Quitte Tahiti en 1930.

Bibliographie. –

VIERRON Marcel (Fr Marcel, f.i.c.)

VIERRON, Marcel (le Frère Marcel) (1927). - Religieux des Frères de l'Instruction Chrétienne de Ploërmel. Né en 1927. Arrive à Tahiti en 1965. Quitte Tahiti en 2007.

Bibliographie. –

VIGROUX Hélène (Sr Anne-Marie, s.j.c.)

VIGROUX, Hélène (Sœur Anne-Marie). (1840-1926). - Religieuse de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Née le 14 septembre 1840 à Bellesangues (Lozère). Fait profession à Paris le septembre 1862. Débarque à Papeete le 10 avril 1863, par le navire français Bolivie. Reste un an à Papeete comme insritutrice ; puis le 27 février 1864, part par l'aviso Latouche Tréville pour se rendre à Taiohae, îles Marquises, comme institutrice. Elle n'y fit qu'un bref séjour et vint reprendre ses fonctions à l'école de Papeete. En 1867 elle sera une des fondatrices de l'école de Papeuriri, Mataiea, où elle passera douze ans. En 1880, sœur Anne-Marie retourna aux Marquises qu'elle ne devait plus quitter. Pendant quarante-cinq ans elle y donna la mesure de sa vertu et de son dévouement. Missionnaire intrépide, on la voyait entraîner les élèves à l'étude et aux travaux agricoles. Non seulement elle avait un grand ascendant sur les enfants, mais encore sur toute la population. Et tous l'aimaient. À tous elle témoignait une grande bonté, faisant siennes les peines et difficultés de chacun. Elle était vraiment la mère de tous. Elle mourut le 14 décembre 1926, après soixante-cinq ans de dévouement aux enfants de Tahiti et des Marquises.

Bibliographie. –

VILLEMAIN Catherine (Sr Lazarine, s.j.c.)

VILLEMAIN, Catherine (Sœur Lazarine). (1830-1899). - Religieuse de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Née en 1830. Bretonne du diocèse de Quimper. Arrive à Tahiti en 1856. Arrive aux îles Marquises le 27 février 1864. Sera supérieure de Taiohae. Décède aux Marquises en 1899.

Bibliographie. –

VILLIERME Joséphine  Laure (Sr Joséphine  Laure, s.j.c.)

VILLIERME Joséphine Laure (Sœur Joséphine Laure). (1902-). - Religieuse de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Jumelle de Sœur Marie Villierme. Née en 1902 à Papeete. Baptisée le 12 décembre 1912 à la Cathédrale de Papeete. Fille de Henri et Berthe Cadousteau. Décédée à Papeete. 

Bibliographie. –

VILLIERME Marie Luce (Sr Marie Luce, s.j.c.)

VILLIERME Marie Luce (Sœur Marie Luce). (1902-). - Religieuse de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Jumelle de Sœur Joséphine Villierme. Née en 1902 à Papeete. Baptisée le 12 décembre 1912 à la Cathédrale de Papeete. Fille de Henri et Berthe Cadousteau. Décédée à Conakry (Guinée).

Bibliographie. – 

VINCENT Antoine (Fr Alphonse, s.s.c.c.)

VINCENT, Antoine (Frère Alphonse) 1794-1845. - Religieux picpucien. Né le 11 mars 1794, à La Canourgue (Lozère). Profès convers le 21 novembre 1817. Envoyé au Chili en décembre 1835 ; arrive à Valparaiso en mai 1836 ; envoyé aux îles Gambier comme catéchiste, il y arrive le 31 octobre 1836 avec le Père Armand Chausson. De là, il accompagne les PP. Caret et Laval à Tahiti, en novembre 1836. Ceux-ci expulsés, il fut autorisé à y résider. Charpentier, il y construisit une maison, un moulin à sucre, mais « il aura le poignet coupé en voulant décharger une arme à feu de M. Moerenhout ». Rappelé, il rentra à Valparaiso le 30 janvier 1840. Il partit pour les îles Hawaii le 3 septembre 1840. Mgr Rouchouze l'amena de nouveau à Valparaiso le 27 mars 1841. Peu de temps après, il sortit de la congrégation et mourut chez des Franciscains dans le courant de l'année 1845.

Bibliographie. - Note rédigée d'après les archives romaines des PP. de Picpus par le Père Amerigo Cools.

VINCENT Henri Joseph (Fr Simplice Joseph, f.i.c.)

VINCENT, Henri Joseph (Frère Simplice Joseph) (1897-1990). - Religieux des Frères de l'Instruction Chrétienne de Ploërmel. Né le 22 juin 1897 à Nantes. Entre au noviciat le 14 août 1922. Arrive à Tahiti en 1930. Quitte Tahiti en 1935. Meurt le 30 mai 1990 à Josselin.

Bibliographie. –

VINCENT Lucille (Sr Lucille, s.j.c.)

VINCENT, Lucille (Sœur Lucille). (1912. Religieuse de la congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Née en 1912. Arrive à Tahiti en 1967. Décède à Tahiti.

Bibliographie. –

VOIRIN Delphine (Sr Delphine de la Reine Immaculée, o.s.c.)

VOIRIN, Delphine (Sœur Delphine de la Reine Immaculée). (1973). – Religieuse de l’Ordre de Saint Claire. Née le 12 février 1973. Profès le 28 avril 2001 et prononce ses prmeiers vœux le 8 décembre 2004. Prononce ses vœux définitifs en 2010 à Saite Trinité de Pirae.

Bibliographie. – Semeur tahitien n°22 du 26 décembre 2010, p.12 ;

Ajouter un commentaire